Partagez | 
« The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 169
Points Hawk : 462
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 22
Localisation : Au centre d'une folie angoissante.

Feuille de personnage
Rang: 5
Réputation: 500
Pièces d'or: 5 000

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Jeu 28 Mai - 14:49
LIVRE 1 - CHAPITRE N°1
« The Sun of San Sebastian is to hot for me »
Heine Rammsteiner et Night Coursevent
Les poings du chien errant étaient serrés. Son regard était, quant à lui, fixé sur la jeune femme et son ravisseur. Une nouvelle excitation animait Heine, qui était impatient de voir la conclusion de cet affrontement. Ce petit jeu d'acteur de la part de l'impératrice arriverait-il à mettre à mal le chevalier de Camelot ? Rien n'était moins sûr, mais une possibilité était toujours présente. Après tout, Taiyou semblait avoir déjà abaissé sa garde. Le haut-dragon avait presque envie de l'attaquer par-derrière et profiter de l'effet de surprise... Mais d'une, il devait s'en douter et ne se laisserait surement pas faire et de deux, cela risquerait de ruiner le plan de la polymorphe qui usait de son charisme naturel pour arriver à ses fins.

L'empoisonné écarquilla finalement les yeux en la voyant se tourner, avant de faire ce qu'il attendait : prendre sa forme équine. La suite coulait de source. Elle donna une violente ruade, que se prit le beau parleur. Au bruit de sabot s'éclatant contre la peau de l'humain, Heine eu un frissonnement. Putain, il n'a vraiment pas envie d'être à sa place. La violence du coup était particulièrement forte et sa puissance n'avait rien à envier au reste du monde. Il suivit des yeux le corps s'éclater contre un vieux mur, le détruisant au passage. L'empoisonné soupira finalement, voyant des briques tomber et ensevelir l'homme. Elle l'avait tué, on dirait bien.

Il s'étira doucement, avant de bâiller et de se diriger vers la jeune femme avec un léger sourire aux lèvres. Il lui offrit une légère révérence, comme pour appuyer le respect en ses capacités. Elle avait bien joué pour le coup, utilisant son intelligence pour le battre. En même temps, il n'était pas très futé vu que Heine avait lui-même compris cette stratégie. Sa faiblesse pour les jolies femmes était la principale cause de cela, en fin de compte.

« Bravo, je suis encore plus impressionné maintenant. »

Dit-il, avant de regarder les paysans qui commençaient presque à s'enfuir en voyant leur champion s'étaler magistralement. Ils craignaient pour leurs vies et c'était tout à fait compréhensible. Ils avaient vaincu un chevalier de Camelot et ça ne devait pas être vu tous les jours dans les petits villages. Le Haut-dragon eu un léger rire, se préparant à prendre de nouveau la parole avant de sentir de nouveau l'aura de Taiyou. Il se retourna d'un coup, écarquillant les yeux, voyant les briques bouger. La suite l'étonna encore plus, de nombreuses gerbes de flammes semblant déterrer la menace qui s'était pourtant endormie sous les décombres.

Putain de merde. C'était bien le corps de ce beau parleur qui sortait de cette tombe de pierre. Et il ne semblait pas du tout content. Après quelques hurlements et jurons lancés à l'encontre de celle qui l'avait trompé, encore une fois, c'était plus à cause de lui qu'autre chose, il créa une véritable tornade de feu autour de lui, servant à intimider, mais aussi à le protéger. Le haut dragon se mit en position de combat, on dirait bien qu'ils allaient devoir reprendre.

Il tendit alors sa lance vers Night, avant de lancer un tourbillon de flammes terribles dans sa direction. Ni une, ni deux, Heine s'interposa entre les deux avant de re-créer l'énorme hydre de poison qu'il avait gardé en réserve, la lançant de plein fouet contre l'attaque de feu. La puissance du choc fit légèrement reculer l'empoisonné, qui peinait à rivaliser avec ce torrent incandescent. Il lança un regard à la polymorphe, montrant qu'il gérait la situation. C'était à elle de voir ce qu'elle comptait faire pour en finir, pendant qu'il bloquait cette attaque.

A bien sentir, l'attaque qu'il tentait de contenir était puissante, certes, mais pas autant qu'il le pensait. La figure en sang du chevalier ainsi et sa propre difficulté à tenir son sort semblait montrer que le coup qu'avait donné Night l'avait pas mal blessé, à un point où sa puissance avait pas mal baissée. A le voir, on pourrait penser qu'il avait déjà un pied dans la tombe et qu'il était à deux doigts de sombrer à chaque instants. Tant mieux, la guerre était presque gagnée.

Fiche écrite par Heine / Castiel D. Constantine © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
Voir le profil de l'utilisateur http://nanatsu-rpg.forumactif.org
Invité

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Lun 1 Juin - 13:33
Night ; feat. Heine
Donne moi du poison..
.. Pour mourir.. ou des rêves pour vivre.


« Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. »

L’excitation qui régnait en ce lieu lui avait frapper plus dur que prévu, elle retenait un rire nerveux, après tout on pouvait la considérer bien plus bestiale que ce qu'elle paraissait, le sang, l'agitation et la peur la rendait souvent imprévisible, et ses forces se décuplaient. C'était d'ailleurs pour ça que les polymorphes étaient peu appréciés des autres races.

Pour ce coup là ce n'était pas de intelligence, mais une ruse ancienne portant le nom d'instinct, elle avait fait ça uniquement parce que quelque chose au fond d'elle lui avait crier, mais bon aussi parce que c'est une vraie garce, mais ça c'est un autre sujet.

Après tout cela, elle était calme, mais tendue prête à bondir au moindre bruit, elle tendait l'oreille, écoutant attentivement, non ça ne pouvait pas être aussi simple d'autant plus qu'elle avait éviter les points vitaux. C'était trop simple. Alors quand l'homme se relevait, presque par miracle vu son état, elle n'eut qu'un simple frissonnement, pas franchement inquiète. Juste surprise.

Night eut un geste agacée en entendant les mots furieux de l'homme, qu'importe, il n'atteindrait probablement jamais ses chevilles, peut-être dans ses rêves, ou peut-être pas. Puis elle observait les gens fuir, ce pays commencerait presque à lui faire pitié, pas étonnant que ce soit le bordel avec des personnes comme lui à la tête.

« Les humains me font vraiment pitié. Vous n'avez rien pour vous, ni l'intéligence, ni même la carrure.. »


Et maintenant, elle provoquait comme si de rien était, puis en voyant cette démonstration de force, elle haussait les épaules, affichant un air sûr, elle comptait bien laisser la tâche à son compatriote, hors de question d’abîmer d'avantage sa ferrure sur le pavés de cet endroit.

Night croisait  les bras en voyant justement ce compatriote s'interposer, sifflant d'une manière certes vulgaire mais qui avait tout son sens, de plus ici ses forces n'étaient pas ce qu'elles étaient chez elle. Mais elle avait fait sa part du marché, à lui de faire la sienne.


Fiche écrite par Maze Farenh.M / L'Envol141 © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
avatar
Hawk
Messages : 58
Points Hawk : 45
Date d'inscription : 21/05/2015

Feuille de personnage
Rang: 3 000 !
Réputation: 3 000 !
Pièces d'or: 0...

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Lun 1 Juin - 14:15
Taiyou Tatsumaki -  Chevalier de Camelot
Taiyou était particulièrement énervé. Bordel, à cause d'eux tout était partit de travers. Voilà que sa puissance descendait petit à petit, à cause de ce foutu coup. Elle l'avait particulièrement amochée avec ça. Il sentait déjà les idées tourner bizarrement dans sa caboche. Il cracha un peu de sang, essayant de garder son attaque aussi puissante qu'il le désirait. Le chevalier grogna alors en voyant l'autre s'interposer et lancer sa propre attaque qui frappa de pleins fouets la sienne, les énergies magiques s'affrontant dans un duel terrible.

Il entendit alors la voix de l'Impératrice parler, et se foutre littéralement de lui et de sa race. Il n'en pouvait plus. Il était en colère. Particulièrement. Une haine terrible et non contrôlée. Il tenta d'augmenter la puissance de l'attaque, mais n'y arriva pas, continuant à perdre de sa puissance. La violence de l'affrontement le fit reculer, donner du terrain à son adversaire. Petit à petit, son hydre prenait du terrain. Il allait se la prendre, bientôt. Il ne gagnerait pas cette fois-ci.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 169
Points Hawk : 462
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 22
Localisation : Au centre d'une folie angoissante.

Feuille de personnage
Rang: 5
Réputation: 500
Pièces d'or: 5 000

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Lun 1 Juin - 14:56
LIVRE 1 - CHAPITRE N°1
« The Sun of San Sebastian is to hot for me »
Heine Rammsteiner et Night Coursevent
Le sang bouillonnait. L'excitation montait, atteignant presque son paroxysme. Bordel, comme il le crierait surement dans ce genre de situations, cette sensation dévorant désormais son cerveau était exquise à un point rarement atteint. Leurs énergies s'entrechoquaient, s'affrontaient. Personne ne pouvait s'avoir qui allait gagner à ce moment précis. Les quelques villageois qui étaient restés observer la scène, plus du tout effrayés, mais impressionnés par ce combat dantesque entre leur champion et une simple personne vivant sa vie comme elle l'entendait. L'empoisonné ne connaissait pas l'état d'esprit de son adversaire, bien qu'il semblât tinter d'une haine terrible après l'humiliation qu'il s'était pris de la part de l'impératrice, mais dieu qu'il s'en foutait. Tout ce qui comptait à ses yeux, c'était ce sentiment, ce terrible sentiment prêt à exploser à tout moment.

Heine reculait aussi sous la puissance de l'échange. Néanmoins, sa puissance ne faiblissait pas. Ses bras étaient toujours tendus vers son adversaire. L'homme continuait à maintenir cette hydre terrible qui ne désirait que dévorer l'être en face de lui. Son regard se porta de nouveau sur Night, bien que faire cela était pas mal risqué. Il quittait des yeux l'affrontement et donc ne pouvait prévoir un éventuel retournement de situation de la part du chevalier de Camelot. Mais au fond de lui, il ne savait pas vraiment pourquoi, mais il sentait qu'il n'allait pas avoir besoin de l'observer plus longtemps et qu'il pouvait à son aise offrir un peu de son attention à la polymorphe.

Il pensait avoir réussi à lui faire comprendre qu'elle avait le chemin libre pour en terminer une bonne fois pour toutes avec lui. Mais il semblerait qu'elle n'avait soit pas totalement compris, soit qu'elle s'en foutait simplement. La deuxième option semblait être la plus proche de la réalité, vu qu'elle finit par prendre la parole pour se foutre de la gueule de l'homme. Et pas que de lui, vu qu'elle en profita pour placer quelques petites piques à l'intention de sa race entière. Il eut un léger ricanement. Il ne pensait pas être humain, même s'il ne savait rien à propos de sa réelle race, donc cela ne le touchait pas réellement. Mais il trouvait drôle cette manière qu'elle avait d'enfoncer le couteau dans la plaie ouverte par la ruade offerte d'il y a quelques minutes.

Finalement, un nouveau son arriva à ses oreilles. Un sifflement. Il grogna un peu, elle osait le siffler ? Sérieusement ? Il semblerait qu'elle n'avait soit pas totalement compris le signe de l'empoisonné, soit qu'elle s'en foutait simplement. Il lui lança un léger regard qui signifiait presque "on en reparlera tout à l'heure" avant de canaliser sa force pour augmenter celle de son Hydre. Il décida de lancer sa pleine puissance au moment où l'homme faiblissait et donc au moment où sa créature empoisonnée gagnait quelques centimètres sur la tornade. Dans un cri, il lança alors ses dernières énergies pour booster l'hydre qui continua à prendre le pas sur l'attaque enflammée du chevalier.

Et ce qui devait arriver arriva. Le monstre vert foncé dévora les dernières gerbes de flammes et goba presque Taiyou en un seul coup, le propulsant dans les décombres avant de l'y enfoncer pour de bon. Un cri étouffé par le poison se fit entendre, faisant glacer le sang des villageois qui finirent par s'enfuir rapidement sous cette violence. L'empoisonné s'étira, faisant craquer ses os avec un sourire aux lèvres. Cette sensation de victoire était particulièrement jouissive après un dur combat. Il se tourna finalement vers Night, s'approchant d'elle avant de soupirer

« Tu sais, tu peux éviter de me siffler pour me faire comprendre ce genre de choses. »

Ce n'était pas dit avec méchanceté ni avec rancœur. Il avait un léger sourire aux lèvres. Il lui pardonnait, après tout, ils avaient partagé un affrontement pas des plus faciles, c'était quelque chose qu'il ne pouvait pas oublier aussi facilement. Il s'étirait de nouveau, ça l'avait particulièrement éreinté. Le haut-dragon n'avait pas l'habitude d'autant utiliser ses pouvoirs, surtout en ce moment. Les adversaires de valeurs se faisaient rare.

Fiche écrite par Heine / Castiel D. Constantine © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
Voir le profil de l'utilisateur http://nanatsu-rpg.forumactif.org
Invité

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Lun 1 Juin - 15:15
Night ; feat. Heine
Donne moi du poison..
.. Pour mourir.. ou des rêves pour vivre.


« Comme la nuit paraît longue à ma douleur qui s'éveille. »

Night allait même jusqu'à s'asseoir sur un tas de décombres, d'un air possiblement ennuyé, sous l’œil surpris ou colérique des paysans. Ils n'oseraient pas l'attaquer de tout manière. Il y avait quelque chose de très je je-m’en-foutiste dans l'attitude de la polymorphe, elle préférait se battre griffes contre griffes.

Lorsqu'il se tournait vers elle à la suite de son sifflement, elle eut un rire moqueur puis haussait les épaules, préférant s'attarder sur sa manucure qui était toujours impeccable. Il croyait vraiment qu'en un instant, en une parole dérobée, elle l'apprécierait ? Si elle avait en mesure de tuer au moins deux paysans, elle n'hésiterait pas à lui foutre un coup de sabot dans les dents, si le besoin se faisait sentir.

A la suite des choses, elle eut un simple frissonnement, elle avait son avis sur la maîtrise de ce compagnon d'un genre nouveau, et elle continuerait à la penser encore quelques siècles. Et finalement même après ce qu'il s'était passer, elle restait fermée à la question, elle avait vu ce qu'elle voulait voir et c'était tout.

Une fois qu'il s'approchait, elle se relevait, avec une certaine classe, froide et supérieure. Elle s'approchait avec un air enfantin et minaude. Mais sa voix et son ton trahissait un plus grand âge ainsi que sa classe sociale.

« Je fais ce que je veux. »


Le ton avait été sec, glacial. De plus son regard ne cachait plus vraiment son animosité, oui certes, il était intéressant, avait son petit charme et n'était pas trop désagréable à regarder, mais en lui se trouvait tout ce que l'Impératrice détestait.

Sachant que s'il avait grandi à la même époque qu'elle et au même endroit il aurait été probablement noyé dès la naissance et on aurait fêter sa mort un an durant.


Fiche écrite par Maze Farenh.M / L'Envol141 © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
avatar
Messages : 169
Points Hawk : 462
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 22
Localisation : Au centre d'une folie angoissante.

Feuille de personnage
Rang: 5
Réputation: 500
Pièces d'or: 5 000

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Mar 2 Juin - 9:04
LIVRE 1 - CHAPITRE N°1
« The Sun of San Sebastian is to hot for me »
Heine Rammsteiner et Night Coursevent
Heine soupira doucement, croisant les bras, attendant une éventuelle réaction de la jeune femme. Au fond, ce n'était qu'un sifflement et tant qu'elle ne recommençait pas ça devrait bien se passer. Il jeta un rapide coup-d'oeil au décombres noyés sous le poison, histoire d'éviter une nouvelle surprise et de revoir le chevalier sortir héroïquement de sa tombe pour tenter de nouveau de les attaquer. Mais cette fois, tout était terminé, on dirait bien. Tant mieux, il ne savait pas trop ce qu'il pourrait faire si son poison ne fonctionnait plus contre lui. Il leva légèrement les yeux au ciel, reportant son attention vers l'impératrice des polymorphes.

Elle finit par se relever et se diriger vers lui, lançant d'une voix froide un "Je fais ce que je veux ". Heine haussa un sourcil, assez surprit de cette réponse, avant d'avoir un léger rire moqueur. Oh que non, elle ne fait pas ce qu'elle veut. Pas avec lui, en tout cas. Certes, parfois, on le surnommait le chien errant, néanmoins ce n'était pas une raison pour le traiter ainsi.

« Non. Évites de refaire ce genre de choses. C'est un conseil. »

Dit-il avant de bâiller. Putain cet affrontement l'avait crevé. L'empoisonné pensait déjà à chercher un endroit où dormir, en dehors de la ville, histoire de reprendre des forces. Il regarda autour de lui, le silence était de nouveau présent, ils étaient seuls, tous les deux. Plus de villageois actuellement, ils avaient tous préférés fuir suite au combat entre les 3 êtres. Il finit par sourire légèrement, dans un soupir. Il allait devoir partir, histoire d'éviter d'autres problèmes. Finalement, Heine écarquilla un œil. C'est qu'il avait oublié quelque chose de vraiment important, en fait.

« Ah. Sinon, je m'appelle Heine. Et toi ? »

Peut-être qu'après tout ça, il ne la reverrait jamais, néanmoins, il appréciait mettre un nom sur un visage connu. Surtout quand il a combattu avec. C'était tout bête, mais il avait complètement oublié de lui demander au départ, quand ils se sont rencontrés. En même temps, les villageois les avaient un peu gênés. Ajoutez à cela le Chevalier aux flammes terribles et on peut facilement comprendre pourquoi il ne lui avait pas demandé son nom. Après, il faudrait qu'elle accepte de lui dire.

Il fit quelques pas, comme pour se dégourdir les jambes alors qu'après l'action, il n'en avait plus vraiment besoin. Il réfléchissait à ce qu'il allait faire maintenant. Surement continuer son vagabondage. Avait-il d'autres solutions éventuelles ? Non, c'était pour ça qu'il était né. Ou en tout cas, c'est ce que le haut-dragon commençait à croire au fur et à mesure des années. L'empoisonné bâilla de nouveau. Et il n'aimait pas vraiment ça. Il regarda de nouveau la jeune femme avant de rajouter

« Tu ne sembles pas du tout d'ici, aussi. D'où viens-tu ? »

Finit-il par demander. C'était peut-être indiscret, et ça l'était surement, mais le chien errrant s'en moquait. Elle avait peut-être des manières de reine, elle restait particulièrement intéressante pour Heine.

Fiche écrite par Heine / Castiel D. Constantine © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
Voir le profil de l'utilisateur http://nanatsu-rpg.forumactif.org
Invité

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Mar 2 Juin - 10:40
Night ; feat. Heine
Donne moi du poison..
.. Pour mourir.. ou des rêves pour vivre.


« N'espérez jamais être heureux, n'osez même pas croire que vous l'êtes,
car vous pouvez être certain que quelqu'un choisira ce moment pour tout gâcher. »

Une fois la foule dispersée elle se sentait plus tranquille, mais restait néanmoins tendue face à cet inconnu qui pourrait au vue de ses capacités la mettre facilement à mal. Mais elle gardait toute fois son attitude supérieure, une sourire amusé sur les lèvres et les yeux pétillants. Il n'avait rien perdu de l'intérêt qu'avait la polymorphe à son égard, au fond ce n'était qu'un être un peu exotique qu'elle désirait posséder.

« Je ne vois pas en qu'elle mesure, tu peux me donner ce conseil là, ou cet ordre. »


A la suite de ses quelques mots, son regard se durcissait, devenant plus froid, plus intense, sa nature bestiale lui donnait un air très expressif, s'il la fâchait elle le sentirait, de plus souvent les inimitiés de l'Impératrice étaient souvent définitives et sans appel. Quand il lui posa une autre question, elle eut une lueur plutôt surprise mais optait rapidement pour la vérité.

« Tu peux m’appeler Night, ou comme tu veux d'ailleurs ça n'a aucune importance. »


Elle eut étonnamment un air plus méfiant, elle se posait une foule de question sans nom intérieurement, son grand âge n'avait jamais calmer son côté plutôt lunatique, propre à sa race.

Night s'approchait un peu plus en entendant sa dernière question, pas vraiment surprise, il devait vraiment venir de loin pour ne pas connaître l'Empire, où il était trop jeune pour l'avoir connu quand les frontières étaient ouvertes.

« D'une contrée lointaine, vers le nord-ouest. »


Elle ne lui rendait pas la question, elle s'en moquait, mais il n'avait pas l'air non plus de puer la misère comme d'autres migrants, mais il était certainement bien plus étranger qu'elle.


Fiche écrite par Maze Farenh.M / L'Envol141 © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
avatar
Messages : 169
Points Hawk : 462
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 22
Localisation : Au centre d'une folie angoissante.

Feuille de personnage
Rang: 5
Réputation: 500
Pièces d'or: 5 000

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Mar 2 Juin - 14:19
LIVRE 1 - CHAPITRE N°1
« The Sun of San Sebastian is to hot for me »
Heine Rammsteiner et Night Coursevent
Il continuait d'observer la jeune femme. C'était un fruit rare, pour lui. Il avait l'habitude de voir des humains, des humains, des humains. Parfois, une fée, et avec de la chance un géant. Généralement, ils possèdent tous une manière de vivre assez semblable, et il pensait avoir déjà fait le tour du monde à force de ne voir que les mêmes types de personnes. Pour lui, elle était un peu une bouffée d'air frais. Outre la race, qui était relativement inconnue pour l'haut-dragon, c'était aussi ce caractère impétueux. Cette manière qu'elle avait de ne pas se laisser faire et d'être capable de lui répondre malgré le spectacle empoisonné qu'il lui avait offert.

Heine avait aussi du mal à la comprendre. À savoir ce qu'elle désirait. C'était une véritable énigme. Que pensait-elle de lui ? Le trouvait-il intéressant ? Ou bien représentait-il tout ce qu'elle détestait ? Ah, s'il savait que c'était un peu de tout à la fois ! Ce pétillement dans ses yeux, cette manière d'être, tout l'empêchait de savoir ce qui se passait dans cette petite caboche. De plus, elle était emplie de mystère. À son attitude et à sa manière d'être, on voyait qu'elle n'était pas une simple paysanne désireuse de voir le monde. Elle s'approchait plus d'une leadeuse. D'une reine. Et là encore, il ne savait pas qu'il était aussi près du compte.

Elle finit par répondre à sa phrase, disant qu'elle ne voyait pas en quoi il se donnait le droit de lui donner un conseil ou bien un ordre. C'était accompagné d'un regard presque bestial. Un simple "tss" s'échappa de ses lèvres, accompagné d'un haussement d'épaule, comme seule réponse. Cela l'amusait. Il s'attendait de toute manière à quelque chose comme ça, elle n'allait pas gentiment accepter de se laisser faire. L'impératrice lui dit alors son nom. Il esquissa un léger sourire, s'approchant lui aussi en même temps qu'elle.

« Night me va très bien. Je trouve ça agréable à l'oreille. »

Il haussa un sourcil en entendant la réponse à sa dernière question. D'accord. Elle venait d'un endroit lointain, un endroit qu'il n'avait surement jamais connu avant. Il étira finalement un sourire. Surement un lieu bien plus propice que celui-là. Les royaumes humains le déprimaient à force. Toujours les mêmes choses, les mêmes rengaines. Il ne connaissait que ça. Peut-être que chez elle, la vie était bien meilleure. Cette fois-ci, il n'était pas vraiment près de la réalité, il fallait l'avouer !

Il continua encore de s'approcher, avant de lui sourire et de reprendre la parole.

« Que fais-tu si loin de chez-toi, alors ? Tu ne sembles pas être une simple habitante. »

Même s'il n'arrivait pas totalement à savoir qui elle était, il était au moins sûr de ce point. Elle n'était pas quelqu'un comme les autres.

Fiche écrite par Heine / Castiel D. Constantine © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
Voir le profil de l'utilisateur http://nanatsu-rpg.forumactif.org
Invité

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Mar 2 Juin - 17:27
Night ; feat. Heine
Donne moi du poison..
.. Pour mourir.. ou des rêves pour vivre.


« Nous sommes parfois contraint à trouver de la joie dans nos tourments, pour ne pas nous laisser submergé par la douleur de notre existence »

Night l'observait, une lueur sauvage pétillant dans son regard, au moment où il s'approchait, elle  prit pour quelques secondes sa forme équine et jetait un antérieur dans la direction de l'homme, oreilles plaquées en arrières, naseaux ainsi que la bouche pincés, avec les yeux qui semblait agacés. C'était un avertissement bestial, il n'y avait qu'elle qui pouvait autoriser ou non cet étranger à l'approcher, elle avait le comportement typique du cheval entier et dominant. Puis elle reprit forme humaine et tout retournait dans l'ordre, comme il était coutume par chez elle, elle savait très bien que c'était plutôt perturbant.

Là d'où elle venait, des hivers pouvant durer sur plusieurs générations et des étés torrides, ça forgeait plutôt le caractère. Sans parler des conflits entre les différentes familles ainsi que des créatures mortelles qui peuplent l'Empire, et malgré tout cela il n'y avait pas de réelle guerre, on avait pas le temps de faire la guerre à d'autres pays. On vivait enfermé et tout le monde était heureux.

« Je voyage, je me paye des vacances au soleil, où est le mal ? »


Elle eut un haussement de sourcil révélateur, non mais c'était quoi cette question et de quoi ce rustre se mêlait après tout ? Elle croisait les bras et levait les yeux au ciel, lui aussi mériterait de se prendre un coup dans les dents, ça lui mettrait peut-être les idées en place.

Soudainement elle se sentit plutôt mal, elle étouffait, elle ignorait si c'était du à la présence de l'étranger empoisonneur ou d'une peur plus ancienne, qu'elle même avec le luxe et la vie facile avait oublié. Elle ne laissait rien paraître et haussait les épaules. Cependant malgré l'été arrivait, elle avait su ressentir le courant d'air froid.


Fiche écrite par Maze Farenh.M / L'Envol141 © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
avatar
Messages : 169
Points Hawk : 462
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 22
Localisation : Au centre d'une folie angoissante.

Feuille de personnage
Rang: 5
Réputation: 500
Pièces d'or: 5 000

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Mer 3 Juin - 10:37
LIVRE 1 - CHAPITRE N°1
« The Sun of San Sebastian is to hot for me »
Heine Rammsteiner et Night Coursevent
Heine soupirait, son regard planté dans les prunelles à l'allure bestiale de l'impératrice des polymorphes. Voilà qu'ils arrivaient petit à petit à la conclusion de leur rencontre. Une conclusion qui fut riche en rebondissements divers et variés. Entre les paysans téméraires tentants de vaincre deux personnes bien trop fortes pour eux et l'arrivée du chevalier de Camelot prêt à en découdre, mais qui fût humilié par la jeune femme et vaincu finalement par Heine. Et les voilà désormais face à face après tout ça. Étaient-ils amis ? Il ne pensait pas. Ce n'était que des connaissances, d'une soirée. Peut-être ne se reverraient-ils jamais après ça.

Lorsqu'il se rapprocha de nouveau, elle reprit sa forme équine. Écarquillant un sourcil, il recula d'un coup, commençant à être habitué aux petites choses qu'elle faisaient lorsqu'elle prenait cette forme. Et elle le menaça bien. Heine soupira doucement, il semblerait que le fait de se rapprocher la gênait pas mal. Il comprenait cela et n'allait tout simplement pas se plaindre. Après tout, ils venaient tout juste de se rencontrer. Peut-être qu'en plus, ce n'était pas quelque chose apprécié par sa race. Il haussa de nouveau les épaules, avant de reculer encore un peu, au cas où.

La réponse et le haussement de sourcil le surprirent lui aussi. Il leva simplement les yeux au ciel avant de pousser un long soupire. Il se détourna alors d'elle et commença à partir.

« Alors profites bien de tes vacances, moi, je te laisse. »

Après tout, il avait lui-même ses propres affaires à régler. Il devait trouver un endroit où il pourrait passer la nuit. Il espérait qu'après tout ça, il n'allait plus se laisser de nouveau envahir par la folie. Il serait dommage de se sortir d'un mauvais pas pour se remettre ensuite dans la merde et devoir de nouveau fuir une horde de paysans en colère. Et affronter un autre chevalier. Oh dieu, ça lui foutait un mal de crâne rien que d'y penser. Il marcha donc, dépassant la jeune femme, se dirigeant vers la sortie de l'endroit.

Fiche écrite par Heine / Castiel D. Constantine © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
Voir le profil de l'utilisateur http://nanatsu-rpg.forumactif.org
Invité

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   Mer 3 Juin - 15:55
Night ; feat. Heine
Donne moi du poison..
.. Pour mourir.. ou des rêves pour vivre.


« Nous sommes parfois contraint à trouver de la joie dans nos tourments, pour ne pas nous laisser submergé par la douleur de notre existence »

Elle n'ajoutait rien, il avait compris visiblement le message, bien. Elle garderait au moins ce souvenir quelques temps dans sa mémoire, avant de le balayer, comme si de rien était, elle ne s'attachait pas aussi facilement.

De plus la naïveté de l'étranger l'amusait, il avait su se contenter de sa réponse même si son langage corporel trahissait son doute, au moins il avait eu la politesse de ne pas le souligner ! C'était une qualité qu’elle recherchait chez ses fréquentations, de manière générale.

« Veille donc à ne pas te faire prendre, ça serait dommage. »


Le ton lourd d'ironie, une menace à peine voilée, et la tour était jouer. Peu de gens étaient capable de la comprendre ou même de la suivre, même après des siècles de fréquentation, après tout elle avait ériger un caractère à la hauteur de son rang.

Ni une, ni deux, elle reprenait sa forme équine, ne faisait pas attention au reste puis elle se lançait dans un petit galop, pas celui qu'elle s'était servi pour se battre, non celui là semblait un peu moins rond et plus confortable mais aussi moins rassemblé. Le bruit de ses sabots résonna longtemps dans la nuit.


Fiche écrite par Maze Farenh.M / L'Envol141 © Codée par Heine / Castiel D. Constantine
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « The Sun of San Sebastian is too hot for me » - Night   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sebastian Mladen et Alex Pena
» [Rumeur / Arrivée] Sebastian RIBAS
» Clasica San Sebastian (le 30 juillet) - 1.HC
» Sebastian Coates
» Saint-Lary San Sebastian


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: