Partagez | 
"Vivre, c'est savoir profiter" - Nathaniel Vestalis
avatar
Messages : 14
Points Hawk : 21
Date d'inscription : 03/08/2016

Feuille de personnage
Rang: 2
Réputation: 0
Pièces d'or: 2 500

MessageSujet: "Vivre, c'est savoir profiter" - Nathaniel Vestalis   Mer 3 Aoû - 1:40

• Nom : Vestalis
• Prénom : Nathaniel
• Age : 24 ans
• Sexe : Homme
• Race : Humain
• Alignement : Chaotique Bon
• Groupe : La Résistance
• Pseudo: BloodGlyph
• Tes goûts ? :
• Comment tu as connu le forum ? : Par la toute-puissance de notre dieu à tous, Google.
• Ton avis ? :
• Ta présence sur 10 : 5

Une chevelure blonde-argentée sur un visage fin aux traits peu marqués. Ce même visage retranscrit parfaitement mes sentiments grâce à mes deux yeux argentés qui n’hésitent pas à prendre un air beaucoup plus froid lorsque la situation le demande.

Je ne suis pas excessivement large d’épaules, je n’ai cependant rien à envier aux autres, j’aurais presque tendance à dire que c’est moi qu’on envie. Mes muscles ne sont pas plus visibles que nécessaire. J’ai, malgré tous, des mains assez fines, chose que je tiens de ma mère. Mon corps est marqué à bon nombre par des cicatrices plus ou moins importantes, souvenirs de mes jeunes années et de mes entraînements. Elles sont toutes, sans exception, cachées par mes vêtements.

Mes vêtements, parlons s’en. Un long manteau sombre, d’apparence brodée d’or et dont l’intérieur est de couleur rouge, couvre une chemise blanche et des bas blancs également qui sont accompagnés par des bottes noires me remontant jusqu’aux genoux. Cela constitue ma tenue de tous les jours, même s’il arrive que je me balade souvent sans mon manteau, histoire que mes mouvements ne soient pas entravés.

Il serait facile de me décrire en quelques mots, qu’ils soient flatteurs ou non : Indulgent et naïf, compatissant, charmant, altruiste, imbu de ma personne, téméraire, têtu et insouciant.

Indulgent et naïf. Je pardonne facilement les fautes d’autrui, ce qui peut souvent m’être néfaste. Partisan de la seconde chance, je n’hésite pas à tendre la main à un ennemi lorsque je considère l’avoir battu. La seule raison pour laquelle je ne laisserais pas un ennemi fuir serait pour des motifs purement personnels. On me reproche souvent, par conséquent, d’être trop naïf, mais peu importe, si j’ai vaincu une fois, je peux bien le faire une seconde fois.

Compassion. On pourrait plutôt dire… Comment dire… Ce n’est pas sentimental, mais plutôt que je suis facilement touché par l’émotion d’autrui. Si quelqu’un à côté de moi est en joie, j’aurais tendance à être joyeux également, si quelqu’un est affligé, je le serais également. M’enfin bref, vous voyez ce que je veux dire. Mais cela n’empêche que je spis plus enclin à partager la douleur de quelqu’un plutôt que sa joie.

Charmant. Bon nombre de personne que j’ai rencontré m’ont dit que j’avais une sorte de charme naturel, une aura ou quelque chose dans le genre. Apparemment j’inspire autrui en plus de facilement m’attirer leur sympathie. J’ai aussi une mauvaise manie à tenter de charmer chaque femme que je croise. Pourquoi ? Je ne sais pas, ça m’est venu d’un coup et depuis je m’efforce de laisser une bonne image de moi aux dames, même si ce résultat n’est pas concluant aussi souvent que je le désirais.

Altruiste. Ai-je vraiment besoin de m’expliquer… Depuis que j’ai rejoint la résistance en apprenant le secret qui se cache derrière la nouvelle génération de chevalier, mon objectif est de protéger mon royaume, son peuple mais également de sauver ses chevaliers qui se sont perdus à cause de cette force qu’ils recherchaient. Peu importe, si je suis perçu comme le dernier des enfoirés si cela me permets d’agir de la façon que je juge être la plus juste.

Imbu de ma personne. Alors ça, je ne le cache pas. Je crie à qui veut l’entendre que je suis le meilleur, car je le pense, car je le suis. Je n’hésite pas à me considérer au-dessus d’autrui concernant les domaines que je maîtrise. Je joue sur ma soi-disant popularité et m’offusque à moitié lorsqu’on m’affirme ne pas connaître mon nom. Pourquoi à moitié ? Car cela veut dire que je suis populaire, mais pas encore assez et que par conséquent, je peux me faire connaître plus encore que je ne le suis déjà.

Téméraire. Oui, j’ai des tendances que les autres appellent suicidaires. Disons que cela vient de ma manie à m’amuser à improviser ma stratégie qu’une fois le combat lancé. La logique voudrait qu’on essaye de prévoir les coups de son adversaire avant le combat, moi, je le fais pendant et par conséquent, je donne l’impression de tenter le diable. Malgré cela, je suis prêt à appliquer une stratégie si elle est établie clairement avant le combat et tant que tout se déroule selon le plan prévu.

Têtu. En effet, il est compliqué de me faire changer d’avis. Il faudra de très, TRES, solide argument pour me persuader que j’ai tort. Ça, où alors un minimum de ruse car n’importe qui peut facilement changer d’avis s’il se fait caresser dans le sens du poil et, bien entendu, je fais partie de ces gens-là. Flattez suffisamment mon ego et voilà, l’affaire et réglé. Veillez cependant à trouver les bons mots. Malgré tout, il y a certain sujet où, même flatter, charmer ou tout ce que vous voulez, il n’y aura rien à faire, je ne changerais pas d’avis.

Insouciant. Disons le franchement, la plupart du temps, chacun de mes faits et gestes sont animés par de l’insouciance. Selon moi, la vie est trop courte : pas le temps de s’ennuyer avec les soucis du quotidien, il faut profiter du jour présent et faire ce que l’on veut, tant qu’on peut et sans se soucier des problèmes que cela peut engendrer, dans une certaine limite tout de même.

Après, je suis quelqu’un d’assez facile à vivre, il n’en faut pas beaucoup pour me mettre de bonne humeur, car je sais profiter des petites choses. Je ne vous ennuie jamais très longtemps avec mon côté imbu de moi-même. Mon insouciance pourrait peut-être vous exacerber au début, mais vous vous y habituerez, sans doute, vite et cela ne sera plus qu’un détail après un temps.

Commençons par le commencement. Je suis née dans une famille modeste, mon père était chevalier sacré et ma mère apothicaire. Lors de mes sept ans, la famille accueillie une nouvelle arrivant, ma petite sœur Aube. Mon enfance fut relativement tranquille, comme beaucoup j’en faisais voir de toutes les couleurs à mes parents à force de faire les quatre cents coups. Avec ma nature téméraire, je récoltai rapidement plusieurs blessures et même des cicatrices.

Lors de mon adolescence, j’ai commencé à développer un don pour la magie. Magie que j’ai, par chance, héritée de mon père alors qu’Aube avait héritée de la grâce de notre mère. Rapidement, mes imbécillités furent remplacées par un entraînement afin de perfectionner ma magie. Plus je m’exerçais avec mon père, plus je découvrais le chevalier sacré qu’il était. J’étais venu à l’admirer, à vouloir lui ressembler afin qu’il soit fier de moi.

Cependant, je ne pouvais lui ressembler en tout point. Etant plus frêle que mon père, le port de l’armure était plutôt désavantageux aussi, décidais-je de mettre cela à profit. Si la force physique me manquait, je jouerais alors sur mon agilité. Mes armes furent alors toute trouvées. Un arc ainsi qu’un duo épée-dague, tout cela accompagnée de ma magie. Les styles de combat des chevaliers sacrés étaient aussi nombreux que leur nombre, je ne serais sans doute pas le premier à me battre de la sorte.

Mais, finalement, la réalité me rattrapa. Mon père revenait de son entraînement au château, de mon côté je terminais l’exercice qu’il m’avait expliqué le matin même. J’allais rejoindre mes parents dans la pièce principale lorsque j’entendis mon père se confier à ma mère. De jeune recrue n’était pas revenu de leur entretien avec Hendrickson. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Mon père continua, ajoutant qu’il avait été contacté par un ancien chevalier sacré, Vladimir, par un intermédiaire.

Grâce à des amis ayant des connaissances parmi les chevaliers sacrés, j’ai pu retrouver la trace de l’intermédiaire et parvint à le rencontrer. Après des présentations en bonnes et due forme et quelques minutes de discussion, il accepta finalement de me présenter à Vladimir. L’ancien chevalier me dévoila la situation et bien qu’elle semble surréaliste, j’ai accepté d’y croire et suis rentré au service de la résistance qu’il a formée.

Avec ses nouvelles informations, je ne pouvais plus me risquer à vouloir devenir chevalier sacré. Ce n’est pas totalement sans aucun remord que je changeai mes plans. Devenir forgeron me semblait être la meilleure option, les chevaliers sacrés viendraient forcément pour l’entretien de leur matériel… Oui… C’était la couverture parfaite.

Malheureusement, mes parents prirent ma décision plutôt mal. Là où ma mère semblait un peu soulagée, mon père n’était pas d’accord avec cela. Une discussion des plus houleuse éclata à la fin de laquelle je quittai, définitivement, le logis familiale. Depuis je n’ai plus aucun lien avec mon père, j’informe ma mère de temps à autre. Ma sœur s’est mariée et nous continuons de nous tenir au courant de l’état de l’autre.

À présent, je vis simplement au jour le jour en essayant de remplir au mieux mon travail pour la résistance.

Codé et écris par Heine Rammsteiner © Tout droits réservés

Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: "Vivre, c'est savoir profiter" - Nathaniel Vestalis   Mer 3 Aoû - 1:42
Un plaisir de te voir de nouveau parmi nous.

( On est le "staff" de MHA aussi )

Very Happy

Le hasard est bien fait.
avatar
Messages : 169
Points Hawk : 462
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 22
Localisation : Au centre d'une folie angoissante.

Feuille de personnage
Rang: 5
Réputation: 500
Pièces d'or: 5 000

MessageSujet: Re: "Vivre, c'est savoir profiter" - Nathaniel Vestalis   Mer 3 Aoû - 10:13
Salut et bienvenue.

En effet, un plaisir comme dit =P

Tu es validé au rang 2. Cela correspond à la puissance d'un chevalier sacré débutant.

Bienvenue dans la résistance ! Grâce au bonus de groupe, tu obtiens ainsi 2 500 pièces gratuites.

Maintenant que tu es validé, je t'encourage tout d'abord à recenser ton avatar, puis à créer ta fiche technique ainsi que ton carnet de bord.

Si jamais tu as des questions, n'hésite pas à envoyer un MP ou bien à passer sur la CB, on mords pas =P

Amuses toi bien et bon RP !
Voir le profil de l'utilisateur http://nanatsu-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "Vivre, c'est savoir profiter" - Nathaniel Vestalis   
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour faire Vivre Votre Club... Et tout savoir sur le Vélo
» Leçon de savoir vivre ...
» petite notion de savoir vivre !!!!
» Conseil savoir vivre
» Préparation du châssis transaxle: tout ce qu'il faut savoir


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: