Partagez | 
« You're gonna have a bad time. » • Vocruen
avatar
Messages : 3
Points Hawk : 210
Date d'inscription : 31/07/2016

MessageSujet: « You're gonna have a bad time. » • Vocruen   Lun 1 Aoû - 1:15

• Nom : //
• Prénom : Vocruen.
• Age : Plus de 3 000 ans.
• Sexe : Mâle.
• Race : Fée.
• Alignement : Chaotique Bon.
• Groupe : Camelot.
• Pseudo: Voc'
• Tes goûts ? : Le RP !
• Comment tu as connu le forum ? : Secret =P
• Ton avis ? : o/
• Ta présence sur 10 : 8

Superatis Tauri montis verticibus qui ad solis ortum sublimius attolluntur, Cilicia spatiis porrigitur late distentis dives bonis omnibus terra, eiusque lateri dextro adnexa Isauria, pari sorte uberi palmite viget et frugibus minutis, quam mediam navigabile flumen Calycadnus interscindit.

Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.

Exsistit autem hoc loco quaedam quaestio subdifficilis, num quando amici novi, digni amicitia, veteribus sint anteponendi, ut equis vetulis teneros anteponere solemus. Indigna homine dubitatio! Non enim debent esse amicitiarum sicut aliarum rerum satietates; veterrima quaeque, ut ea vina, quae vetustatem ferunt, esse debet suavissima; verumque illud est, quod dicitur, multos modios salis simul edendos esse, ut amicitiae munus expletum sit.

Adolescebat autem obstinatum propositum erga haec et similia multa scrutanda, stimulos admovente regina, quae abrupte mariti fortunas trudebat in exitium praeceps, cum eum potius lenitate feminea ad veritatis humanitatisque viam reducere utilia suadendo deberet, ut in Gordianorum actibus factitasse Maximini truculenti illius imperatoris rettulimus coniugem.

Sed fruatur sane hoc solacio atque hanc insignem ignominiam, quoniam uni praeter se inusta sit, putet esse leviorem, dum modo, cuius exemplo se consolatur, eius exitum expectet, praesertim cum in Albucio nec Pisonis libidines nec audacia Gabini fuerit ac tamen hac una plaga conciderit, ignominia senatus.

Vouloir décrire le caractère de Vocruen, c'est comme tenter d'observer un iceberg du haut d'un navire. Certes, une grande partie sera visible, éclatante, occupant toute votre attention. Néanmoins derrière cette blancheur si pure qu'elle en réfléchit le soleil, il se cache toujours une partie immergée, que le haut essai absolument d'enfoncer et noyer sous une mer froide, dénuée d'émotion. Ce paragraphe, en lui-même, résume assez bien ce qu'est le Comédien. Mais continuons, développons et enfonçons-nous dans la psyché du personnage.

Comme son surnom l'indique, l'homme à l'apparence de squelette a une habitude. Celle de toujours utiliser l'humour. Gras, sombre, stupide, Vocruen apprécie les boutades de tous types et ne s'en cache pas, bien que sa préférence se tourne généralement vers les blagues absurdes. Pour comprendre où il faut en venir, pensez aux jeux de mots ridicules, presque déprimants. Cette habitude qu'il a à railler avec légèreté est le moyen que le comédien a trouvé pour garder son calme et réfléchir, utilisant et abusant des mêmes procédés comiques pour clarifier ses idées et pour réchauffer l'atmosphère. Outre cette aide qu'a l'humour pour sociabiliser le protagoniste, cela lui offre aussi une arme parfois tout aussi redoutable que la magie : la répartie. Il est ainsi très difficile de faire simplement taire l'homme via les mots, ce dernier renvoyant chaque tentative vaine, semblabe à des piques de lettres, avec une brutalité parfois surprenante. L'ironie est sa lame, et l'auto-dérision son bouclier.

Il faut donc comprendre par là que cet humour est utilisé dans bien plus de situations que dans le simple but de rendre son esprit aussi limpide que les eaux d'un lac pur d'une montagne enneigée. Cette légèreté lui sert aussi de masque, lui permettant de cacher autant qu'il le peut ses émotions, ses pensées, ses peurs et ses espoirs. Même au pied du mur, même en face d'une mort imminente, rien n'empêchera Vocruen de lancer une dernière boutade à l'intention de son cruel destin, si pressé de lui faire passer l'arme à gauche.

Continuons notre route dans l'esprit du jeune homme pour y découvrir un défaut notable, relié à un péché important : sa paresse. Née de ses efforts et de ses erreurs rythmants sa vie, le jeune homme pense que, quoi qu'il fasse, son destin le rattrapera toujours. Cette idée en tête, l'homme a "abandonné" comme il aime le dire, laissant de côté le combat contre son futur pour se laisser simplement aller. Si tout ce qu'il deviendra est écrit, à l'encre indélébile, pourquoi se tuer à la tâche, alors que la destination sera toujours la même ?

De ce fait, notre ami se limite généralement au strict minimum. Il ne s'encombre pas de travail inutile, ou bien qu'il considère comme tel, au risque de se faire engueuler. C'est d'ailleurs une remarque que lui fait souvent les personnes pour qui il travaille pour subvenir à ses besoins et ainsi cela devient la principale raison de ses nombreux licenciements.

Parmi ses quelques qualités, on peut noter que la fée a une loyauté sans faille. Quand quelqu'un arrive à obtenir son respect ou bien son amitié (cette dernière chose incluant souvent la première), le mage sera toujours prêt à lui venir en aide. De cette habitude est née un certain sens de l'honneur, imposant à Vocruen les quelques usages proche de la chevalerie lors d'un affrontement. Jamais il n'attaquera quelqu'un dans son dos et jamais il ne s'en prendra aux enfants. Et si la gente féminine n'est pas incluse dans ces quelques mots c'est parce-que les femmes échappent à ce code de l'honneur propre à l'homme. Notre protagoniste ne les épargne pas dans le cas où elles seraient fautives d'actions entreprises dans le but de nuire au mage.

Au niveau des goûts, le comédien est un adorateur de tout ce qui est sauce. Il est même capable de boire ces onctueux accompagnements comme si ce n'était que du lait ou de l'eau, prouvé par la présence d'une petite bouteille dans sa poche. C'est relativement étrange et il ne le montre pas beaucoup devant les gens, mais c'est son petit péché mignon, son secret, son plaisir coupable. Concernant les autres choses qu'il apprécie, on peut  noter la musique, notamment le trombone. Pourquoi ? Tout simplement car c'est un instrument qui lui permet de lancer des petites blagues par rapport à son apparence... Trombone, bone, squelette, os, oui c'est tèrs recherché.

S'il aime des choses, il est normal de penser qu'il y en a d'autre que l'homme déteste. Les chevaux en font partie. Notre ami est normalement un ami des animaux, comme un peu tout le monde, mais il n'arrive tout simplement pas à encadrer ces créatures. Ce sentiment, qui semble être réciproque, a commencé lorsque le protagoniste de ces lignes a commencé à apprendre l'équitation. C'est simple : quoi qu'il fasse, il n'arrive tout simplement pas à monter seul. Rien que pour l'étape de grimper sur le destrier, Vocruen ne peut tout bêtement pas y arriver. Quoi qu'il fasse, même sous surveillance, le comédien finit tout le temps du mauvais côté, ce qui agace ses instructeurs. Et même si on l'aide et qu'il arrive enfin à ne pas faire face à la croupe du cheval, l'homme perdra très rapidement ses moyens et n'arrivera que très rarement à faire ce qu'il désire, c'est-à-dire... Aller tout droit. Généralement, sa monture n'en fera qu'à sa tête et partira là où elle le désire, quand elle ne décide pas de tout simplement envoyer son cavalier dans les roses.

Superatis Tauri montis verticibus qui ad solis ortum sublimius attolluntur, Cilicia spatiis porrigitur late distentis dives bonis omnibus terra, eiusque lateri dextro adnexa Isauria, pari sorte uberi palmite viget et frugibus minutis, quam mediam navigabile flumen Calycadnus interscindit.

Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.

Exsistit autem hoc loco quaedam quaestio subdifficilis, num quando amici novi, digni amicitia, veteribus sint anteponendi, ut equis vetulis teneros anteponere solemus. Indigna homine dubitatio! Non enim debent esse amicitiarum sicut aliarum rerum satietates; veterrima quaeque, ut ea vina, quae vetustatem ferunt, esse debet suavissima; verumque illud est, quod dicitur, multos modios salis simul edendos esse, ut amicitiae munus expletum sit.

Adolescebat autem obstinatum propositum erga haec et similia multa scrutanda, stimulos admovente regina, quae abrupte mariti fortunas trudebat in exitium praeceps, cum eum potius lenitate feminea ad veritatis humanitatisque viam reducere utilia suadendo deberet, ut in Gordianorum actibus factitasse Maximini truculenti illius imperatoris rettulimus coniugem.

Sed fruatur sane hoc solacio atque hanc insignem ignominiam, quoniam uni praeter se inusta sit, putet esse leviorem, dum modo, cuius exemplo se consolatur, eius exitum expectet, praesertim cum in Albucio nec Pisonis libidines nec audacia Gabini fuerit ac tamen hac una plaga conciderit, ignominia senatus.
Codé et écris par Heine Rammsteiner © Tout droits réservés

Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ProA arbitrage] Le « precision time system » arrive
» TIME
» La Time Machine PBP
» Ensiferum, token of time
» Queva one more time....


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: