Partagez | 
Un oeil sur le fort [Quest PV Akiro Futashi]
avatar
Messages : 23
Points Hawk : 189
Date d'inscription : 30/04/2015

Feuille de personnage
Rang: 3
Réputation: 0
Pièces d'or: 0

MessageSujet: Un oeil sur le fort [Quest PV Akiro Futashi]   Ven 10 Juil - 0:34

De temps en temps, ça a du bon de se venter. Le truc dès que tu te la raconte, c'est qu'au moins les gens te remarquent. C'est pas en restant dans ton coin en restant humble que les gens vont faire attention à toi. Sauf si tu te révèle être effectivement quelqu'un d'exceptionnel. C'est que si ta réputation est déjà faite que l'orgueil n'a plus trop d'utilité. Au contraire, elle peut te ronger. Mais où je veux en venir en disant ça ?! Eh bien qu'à force de dire partout et de crier aux 4 vents qu'il est le meilleur espion et informateur de Britania, eh bien ce sale gosse de Sentos attire l'attention. il y a des personnes qui sont du genre à dire ; "Le meilleur ?! eh bien voyons ça !" Et c'est à peu près ce que durent se dire les hauts placés de la rébellion qui sévissait en Liones. Par ce qu'un jour où il glandait par ce qu'il n'avait rien de particulier à faire, Sentos se trouvait dans la cabane abandonnée qu'il squatte quand il reçut une lettre bien mystérieuse lui annonçant qu'il devait rejoindre le lendemain un point de rendez-vous pour recevoir une mission. Et la lettre s'est autodétruite une fois qu'elle eut été fini de lire... Non je déconne ! j'essayais juste de me mettre dans l'ambiance d'un film d'espionnage.

Sentos rejoignit le point de rendez-vous où un homme l'invita à le suivre jusqu'à un point isolé. Sentos plaça régulièrement des yeux sur la route pour s'assurer de ne pas être suivi. Lorsque son interlocuteur décida qu'ils avaient trouvé un lieu assez isolé, Sentos approuva, n'ayant repéré aucune filature. L'homme avait des allures mystérieuses. Le look cliché de l'informateur.

- Je représente la rébellion qui a décidé de tester vos capacités "meilleur espion de Britania".
- ça je m'en doute que t'es de la rébellion. Si t'étais un chevalier sacré tu me ferais pas autant de mystère. Y a que des rebelles vivant dans l'illégalité pour avoir à se planquer et prendre des précautions comme ça. Quant à l'utilité de me tester j'en doute plus mais bon soit. Je suppose qu'on ne peut pas croire tout le monde sur parole !
- Tu es perspicace mais ça ne fais pas de toi le meilleur espion de Britania.
- Allez envoie la mission !
- Nous avons décidé de vous envoyer espionner les activités de recherche qui se déroulent dans un bastion des chevaliers sacrés de la région. Nous avons le sentiment que ses recherches sont contre les intérêts réels du peuple.
- Je suppose que vous voulez vous en emparer ?
- Non. Elles sont contre les intérêts réel du peuple de Liones. Nous voulons avoir le cœur net sur ce qui se trame.
- Dites donc, il est rôdé votre discours de libérateur et protecteur des faibles.
- Votre récompense ira de paire avec l'importance des informations ramenées. Vous recevrez également un bonus en fonction si vous parvenez à sabboter le travail de recherche. Est ce que cela vous convient ?
- Parfaitement. Je suppose que je dois faire ça dans le Fort à 10 lieux au nord non ?! le Fort Boyard c’est ça ?!
- Comment avez vous deviné ?
- C'est simple! c’est le seul fort assez discret pour cacher des expérimentations. Il passe pour un simple retranchement de troupes vu de loin mais un large complexe souterrain est caché sous le fort. Parfait pour des expérimentations pas très jojo !
- Je vois. Une dernière chose ! A cause de vos tendance à... comment dire ?
- Manger à tous les râteliers ?
- On peut dire ça oui, mes supérieurs ne vous font pas la moindre confiance ! Nous avons donc décidé de vous envoyer un de nos éléments afin de vous surveiller et de s'assurer que vous ne pactisez pas avec l'ennemi.
- Sage décision ! Mais inutile. Je respecte toujours un contrat, même les engagement oraux ! Mais bon, ça vous les saurez pour l'avenir ! Je dois rejoindre votre gars où ?!
- Il est déjà en planque près du fort. Si vous êtes aussi observateur que vous le dites, vous devriez le trouver sans soucis.
- Soit ! Allez à plus le type mystérieux !


C'est sans plus de manière et avec toujours autant de désinvolture que Sentos  fit signe de la main à son commanditaire avant de s'en aller dans la direction du fort. Prévoyant, il avait déjà embarqué tout ce dont il aurait besoin  à part une arme peut être. c'est pas très malin ça. C'est cependant d'une humeur plutôt joyeuse qu'il fit la route qui le séparait du fort. Oui, content par ce que Sentos est toujours content quand il a une mission un peu sympathique demande plus de doigté que de retrouver le chat de la mère Michelle. Là on parle quand même d'espionner un fort des chevaliers sacrés pour le compte de la rébellion. c'est fortement illégale mais aussi fortement dangereux. Et oui c'est des aspects positifs. c'est dangereux donc c'est stimulant. Mais c'est aussi lucratif et ça pourrait bien faire un boom dans son carnet de commande et sa réputation. Bon, il risque d'avoir des emmerdes avec les chevaliers sacrés mais voilà, il va bien arriver à se débrouiller. il y arrive toujours ! Alors qu'il marchait tranquillement, il s'imaginait voire fantasmait comme un abrutis les conséquences d'une réussite monumentale à cette mission.

Mais passons le voyage. Ce n'est vraiment pas intéressant. Il marche il marche il passe à travers champs et forêts. Il a mal aux pieds, il y a des oiseaux partout. Il fait beau aujourd'hui d'ailleurs. Étrangement, en route il s'amuse à capturer des oiseaux en parlant d'oiseaux.  Le soleil déclinait quand il arriva non loin du fort. il évita de trop s'approcher car s'il se faisait repérer c'était pas bon. Les alentours du fort doivent être une zone interdite aux civils. Notre jeune homme aux trois yeux ne sembla pas chercher immédiatement son futur compagnon pour lequel il ne s’inquiétait pas trop. Si cette mission est importante pour la rébellion, ils ne vont pas lui mettre un boulet entre les pattes. Non, il préférait commencer son travail de repérage. Il avait vu des plans de ce fort alors qu'il fouillait les archives militaires, normalement interdites d'accès. c'est pour ça qu'il savait pour son emplacement et les sous-terrains. Mais un plan ça vaut jamais une vision du réel. Il libéra les oiseaux qu'il avait capturé en ayant au préalable placé un œil sur leur ventre. Il s'était placé de façon a être sûr qu'ils passeraient au dessus du fort pour rentrer vers leur territoire, là où il les avait capturé. Il put ainsi avoir l'espace de quelques instants une vue parfaite de la base et de ses alentours. Il avait put voire que l'une des ailes était fissurée en son cœur. Surement la pierre qui travaillait. C’est le genre de choses qu'on ne voit pas sur les plans ça. Mais, il avait également repéré un peu plus loin une personne qui observait le fort. Sento sourit.

- Bah le voilà mon coéquipier.

Il fallait faire preuve de diplomatie alors notre nabot aux trois yeux alla à la rencontre de son coéquipier ou plutôt de sa nounou pour cette quête. Il essayait d'être discret en s'éloignat du fort dans la direction de rebelle qui l'attendait dans une clairière et qui observait de loin le fort qui était au final assez bien dissimulé dans cette forêt qui lui offrait un camouflage naturel d'une assez bonne efficacité. Sento ne savait pas encore trop comment s'y prendre pour entrer. tenter une diversion puis se faufiler, assommer les gardes sur son passage, trouver une brèche dans la sécurité ? il n'avait pas encore assez repéré les lieux pour le savoir. Sento observa le jeune homme de long en large avant de réellement aller à sa rencontre. Il aimait bien observer un peu les gens avant de leur parler. Peut être Sento avait il été repéré alors qu'il l'observait de loin ?! Il l'espérait en un sens, ça voudrait dire que ce type est bon. Il arriva vers ce jene homme aux cheveux noirs avec n grand sourire et les mains en l'air en signe de paix. Il arborait un air décontracté alors qu'ils étaient à quelques pas du territoire ennemi.

- Salut Moi c'est Sentos, le meilleur espion de Britania ! Enchanté de faire ta connaissance ! On espérant qu'on fera du bon travail ensemble.

Il y avait un fond de sarcasme et d'ironie non dissimulé dans son ton qui sous-entendait un peu "bon, c'est toi ma baby sitter ?! j'espère que t'es compétente !" Oui, Sentos est passablement un petit enfoiré des fois. En espérant que cet homme ne détecte pas trop l'ironie.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
Points Hawk : 8
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Rang: 3
Réputation: 500
Pièces d'or: 5 000

MessageSujet: Re: Un oeil sur le fort [Quest PV Akiro Futashi]   Ven 10 Juil - 14:49
AKIRO FUTASHI
« Peu importe du côté que je suis, je deviendrais le plus fort...je serais le meilleur...et je te vaincrai! » -Akiro Futashi
Une mission ennuyante...
- Pas question.

- C'est simple pourtant, pourquoi tu ne veux pas?

- J'ai la tête de quelqu'un qui a envie de faire du gardiennage?


Akiro ne mâchait pas ses mots, observant les forêts environnantes en buvant un peu d'alcool dans sa chope, pleine à craquer. Il prenait de cette boisson non pas par plaisir, mais pour oublier les moments sinistres de sa vie et se relaxer un peu. Cependant, Vladimir ne semblait pas vouloir le laisser se reposer sur le toit du bâtiment vieux et isolé dans la forêt. Pourquoi était-il venu en personne pour le voir? Probablement pour pouvoir le convaincre d'accomplir cette tâche. Et oui, Akiro n'écoutait presque personne dans la Résistance, mis à part quelques supérieurs et Vlad. Les autres, il les envoyait balader et partait pour être sûr de ne pas se faire harceler. Cependant, il ne pourrait pas envoyer balader le chef indéfiniment.

- Écoute Futashi, je te demande juste d'aller à ce Fort Boyard et de garder un œil sur ce type tout en l'aidant. Ce n'est pas difficile et ça pourra te permettre de rencontrer d'autres combattants plus fort. Et n'oublie pas que plus ta réputation commence à grimper au sein de la Résistance, plus tu auras de chance de monter en grade et d'être respecté.

Sans répondre, le jeune homme aux cheveux noirs et aux yeux sombres regarda l'horizon, soupirant. Il en avait marre des missions en bas de l'échelle: la dernière fois, il avait dû espionner un groupe de marchand susceptibles d'avoir des informations sur les Chevaliers Sacrés. Cependant, ceux-ci n'avaient entendu que des rumeurs stupides et inutiles, ce qui avait fortement énervé le guerrier. Il n'appréciait réellement que le combat alors les quêtes dans ce genre, il détestait ça. Il prit une dernière gorgée de la bière avant de s'essuyer la bouche, posant brutalement la chope à côté de lui.

- Pourquoi moi? Tu aurais pu choisir un vrai espion, mais tu me sélectionnes de nouveau.

- Je te l'ai déjà dit: tu es l'un des plus discrets et rapides, ce qui est parfait pour ce genre de mission. En plus, si les choses tournent mal, tu sais te défendre. Bon, qu'en dis-tu?


Maugréant et soupirant, le jeune homme se releva, faisant face au chef. Celui-ci avait fier allure, se tenant droit et attendant une réponse, l'observant sans l'ombre d'un sourire. Il avait un regard dur, froid, étrange. On sentait qu'il était sur le point de craquer face à l'ignorance du Kenshi Kage. Akiro s'étira et attrapa son long manteau noir, accroché à un vieux clou rouillé. Il l'enfila d'un mouvement, accrocha ses fourreaux et s'arrêta à côté de Vladimir.

- Je vais faire ton gardiennage, mais juste parce que c'est toi qui le demande.

Sans un mot de plus, le combattant aux épées sauta du bâtiment, se réceptionnant dans un arbre plus bas pour finalement se laisser tomber au sol. Il commença alors à marcher, regardant la carte que le grand manitou lui avait confié. Il commença alors sa marche longue et ennuyante vers le point de rendez-vous. Ça lui prit un moment, mais grâce à ses gènes de Sous-Dragon, son physique surhumain lui permit de courir vers l'endroit convenu. La forêt s'étendait à perte de vue, c'était un endroit assez discret pour une base...sauf si un randonneur tombait dessus. Mais il y avait peu de chance, sauf si on connaissait l'emplacement de la base, ce qui était le cas pour le surveillant. Durant quelques heures, il marcha pour finalement arrivé, fatigué. Il s'assit donc sur une roche, à l'abri des regards des Chevaliers qui devaient faire des patrouilles. D'après Vlad, c'était un endroit où les gens faisaient des expérimentations un peu louches, illicites. Il passa une main dans ses cheveux, observant l'endroit d'un œil acéré. Ce serait un peu difficile d'y entrer discrètement, surtout si c'était bien gardé. Il faudrait trouver une brèche, que le jeune homme trouva assez facilement. Une des ailes leur permettrait d'entrer? Probablement pas: les Chevaliers, s'ils tenaient vraiment un secret, devaient avoir posé des pièges aux alentours. Cela pris des heures avant que l'allié n'arrive. Le soleil commençait à décliner lorsque celui-ci se présenta enfin. Il arriva lentement vers le combattant, surveillant les alentours au préalables. Il avait un look assez étrange avec ses trois yeux, mais Akiro ne s'y attarda pas, réfléchissant à un plan.

- Salut Moi c'est Sentos, le meilleur espion de Britania ! Enchanté de faire ta connaissance ! On espérant qu'on fera du bon travail ensemble.

Tournant un peu la tête, il le regarda du coin de l’œil avant de tourner son regard vers la base. Il ne fit aucunement attention aux sarcasmes de son coéquipier, qui se révélait lui aussi être exaspéré de la situation de gardiennage. Sautant de la pierre sur laquelle il était posé, l'épéiste se retrouva à côté du "bébé" qu'il devait garder.

- Mouais, si tu veux. Akiro, combattant de la Résistance. Tu comptes rentrer comment? Mon but est de te surveiller et de t'aider si besoin. T'es l'espion, tu trouves le moyen d'entrer.

Il n'y avait aucun tact dans ses paroles, aucune retenue. Le jeune homme se foutait un peu des présentations, son seul objectif étant sa mission. Les attentes de son chef étaient d'infiltrer le Fort Boyard tout en surveillant le triclope pour ne pas qu'il fasse de conneries. Il n'avait pas vraiment envie de trouver de moyens pour rentrer dans la base, il laissait cette tâche à ce Sentos.

- Je vais t'aider si tu dois éliminer des gêneurs, ce sera déjà ça. Sinon, tu trouves un moyen d'entrer.

Encore une fois, il n'y allait pas dans la dentelle pour expliquer la situation à son allié. Il était un peu plus fort que lui, certes, mais Akiro n'obéissait à presque personne au sein de son groupe. Il n'allait donc pas essayer d'aider ce type légèrement louche qu'il devait garder. Bref, les deux ne semblaient pas vraiment aimer cette mission et c'était probablement l'un des seuls points communs qui allaient leur permettre de terminer cette quête le plus vite possible.
Codé par Heine © Tout droits réservés
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 23
Points Hawk : 189
Date d'inscription : 30/04/2015

Feuille de personnage
Rang: 3
Réputation: 0
Pièces d'or: 0

MessageSujet: Re: Un oeil sur le fort [Quest PV Akiro Futashi]   Sam 11 Juil - 15:30

Bon... ça sent la motivation tout ça ! Le jeune homme se présenta sous le nom d'Akiro Futashi. Il fit comprendre immédiatement à notre nabot à trois yeux qu'il ne comptait pas trop se faire chier sur l'espionnage mais plutôt lui laisser faire son travail et le suppléer et que lui de son côté ferait les tâches plus.... bourrins disons. Vous savez les tâches du genre assommer les gardes pour éviter qu'ils ne donnent l’alerte. Soit. La mise au point faite par le Rebelle lui convenait parfaitement.

- ça me va ! hahaha mon pote !

Sentos tapa dans le dos d'Akiro à plusieurs reprises et à plusieurs endroits et vint ensuite lui toucher les joues. Quelle attitude bizarre ! Une mouche l'a piqué ou quoi ? Non en fait, à chaque touche qu'il avait fait sur Akiro, il avait placé un oeil.  En gros, Akiro se retrouvait avec un œil sur chaque joue et 3 yeux dans le dos. Ouais ça doit être glauque de s'imaginer avec des yeux sur les joues. Sentos, toujours avec une certaine désinvolture lui expliqua un peu son geste. Akiro ne pouvait certainement pas voire les yeux placés par ne nabot brun, il décida de lui faire une démonstration de sa capacité sur un souche d'arbre à côté de laquelle ils se trouvaient en faisant apparaitre un œil.

- J'en ai placé sur toi en te touchant. t'en fais pas. ça partira si je m'éloigne trop de toi. A la fin de la mission ce sera plus là. ça me permettra de mieux contrôler tes arrières.

En espérant que le rebelle n'ai pas une réaction trop négative en découvrant l'étrange capacité de l'espion indépendant. C'est vrais que beaucoup de gens avaient des réactions de dégout en le voyant et encore pire en subissant. il faut dire que l'idée d'avoir un œil dans le dos est un peu dégoutante. ça fait ressurgir la peur de la difformité organique qui est en chacun de nous. Mais passons. notre espion regarda un peu Akiro avant de sortir d'un petit sac qu'il transportait une longue vue. Il avait déjà au naturel une bonne vue mais bon, s'il voulait voire précisément le fort, c'était pas plus mal. En plus, avec la tombée de la nuit en approche, la visibilité était moins bonne. En même temps qu'il observait le fort et un peu les mouvements de troupe, Sentos s'adressait à sa nounou.

- Bon... je vais être franc, habituellement je prends mon temps pour travailler. J’aurais été seul, j'aurais pris deux à trois jours pour observer les mouvements de troupe et les tours de garde. Je me serais renseigné sur l'approvisionnement du fort mais vu que t'es là et que tes patrons doivent vouloir des résultats rapides, je suis un peu pris de court. L'espionnage ça s'improvise pas, c'est une science, un art qui requière du temps et de la subtilité mais les gens comme tes supérieurs ils s'en moquent, ils veulent des résultats immédiats.  Hmmm il y a bien cette faille dans l'aile nord que même toi t'as dû repérer. Sauf que c'est trop gros, ils auront doublé la sécurité et les rondes dans cette aile. Il y aurait bien un moyen... mais je suis pas sûr. Il me semble avoir vu sur les plans du fort qu'il y avait des aérations et évacuations  d'eaux usées des souterrains qui doivent être peu peu ou pas surveillés. Mais si on ne sait pas où ça débouche, c'est risqué. Sinon il y a la bonne vieille tactique du risque. Entrer par où ils s'attendent le moins à ce qu'on entre par ce qu'ils ont une confiance aveugle en la sécurité en ce point.

Il fallait calculer les pour et les contres de tout ça. Il y avait aussi la tactique de la diversion mais c'était peu envisageable. Trop risqué et ça demande de se séparer, ce qui ne serait peut être pas au goût de sa nounou. En y regardant bien le point où la sécurité est la plus forte, c'est la porte d'entrée et les tours de garde. La nuit, entrer par la porte c'est pas envisageable. Les tours de guet un peu plus. Le soucis, c'est qu'en général, il y a plus de gardes dans les tours de guet, ce qui n'est pas forcément positif non plus. Sentos était en pleine réflexion en continuant d'observer le fort pendant plusieurs minutes. Il marmonnait un peu par moment, sa façon de réfléchir à la situation. ça devait être fort chiant pour Akiro de rester là à regarder cet espèce d'autiste observer le fort en long, en large et en travers tout en parlant dans sa barbe inexistante. La nuit commençait à arriver et Sentos vit une chose qui le décida sur la marche à suivre pour pénétrer dans le fort.

- Ce sera les points d'évacuation des eaux ou de ventilation. La lune est presque pleine. S'attaquer aux points les plus risqués avec une nuit aussi claire, c'est pas un bon plan. Seul, ça l'aurait peut être fait mais à deux, on multiplie les chances de se faire repérer.

Ah bah voilà! c'est pas si compliqué que ça de faire un choix ! Bordel ça en aura mis du temps. Bon, les deux jeunes gens devaient à présent trouver ces points d'évacuation des eaux ou d'aération par ce que oui, un sous-terrain, il faut bien que l'air circule dedans si vous voulez qu'il y ai des hommes dedans. Sentos fit signe à son coéquipier le temps d'une mission pour qu'il le suive. A priori, les eaux usées devaient se déverser dans un ruisseau et avec la nuit, les bruits portaient plus et on pouvait entendre les murmures de l'eau qui ruisselait non loin de leur position. Après quelques minutes de crapahute dans la forêt, ils tombèrent sur le ruisseau. En un sens, les rayons de la lune les aidaient bien par ce qu'ils avaient donc une bonne luminosité qui leur permettait de se déplacer sans torches et sans éveiller les soupçons de la garde du fort qui aurait vu sans problème deux torches dans la nuit.

- Tu descends la rivière, moi je la remonte. Si tu trouve un truc, fais moi signe, mes yeux le verront. Si je trouve un truc, je ferai disparaitre l'oeil sur le dos de ta main.

Sur ce, Sentos toucha le dos de la main d'Akiro sur lequel apparut un œil... Encore ! Le pauvre devait vraiment avoir du mal à s'y faire. le nabot triclope remonta le courant à al recherche d'une ouverture. En même temps il se mit à penser à son accompagnateur. Il avait une aura un peu étrange. Pas une aura humaine en tous cas. Il se demandait à quel espèce il appartenait, pourquoi il faisait parti de la résistance si de toute évidence la cause qu'il défend n'est pas assez importante pour lui pour avoir à prendre un peu sur lui et faire cette mission sans tirer une tronche de six pieds de long. Il commençait à se questionner sur cet individu. Il l’intriguait ! Il avait envie d'en savoir plus. Sa curiosité maladive commençait à ressurgir. Il se retenait par ce qu'accomplir sa mission était plus important. Mais il faut avouer qu'Akiro l’intriguait plus que les éventuelles expériences pratiquées dans ce fort dont on ne savait strictement rien et qui n'étaient peut être que des rumeurs. En attendant, il continuait de chercher cette foutu évacuation des eaux usées du fort mais ne trouvait rien.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un oeil sur le fort [Quest PV Akiro Futashi]   
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quest 71 est mort en me sauvant la vie
» "Quels montages pour les rivières à fort débit ?"
» Un treuil ou un bon gros tire fort???
» "vieille copine " oeil au beurre noir
» La mienne, elle crache fort...et la votre ???


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: