Partagez | 
Pyrrhus Titans, la force au service du peuple et de son roi [Terminée]
avatar
Messages : 13
Points Hawk : 140
Date d'inscription : 11/06/2015
Age : 28

Feuille de personnage
Rang: 4
Réputation: 500
Pièces d'or: 5 000

MessageSujet: Pyrrhus Titans, la force au service du peuple et de son roi [Terminée]   Jeu 11 Juin - 18:18
Pyrrhus Titans
« Efforçons-nous de vivre de telle sorte que, quand nous ne serons plus, le croque-mort lui-même pleure à notre enterrement.  »
♦ Age : 30 ans
♦ Surnom : Le Lion d’Idenal
♦ Sexe : Masculin
♦ Race : Humain
♦ Alignement : Loyal Bon
♦ Lieu de naissance : Idenal, Royaume de Liones
♦ Groupe : Royaume de Liones
♦ But : Faire entendre raison son frère, protéger le peuple et servir son roi
DESCRIPTION MENTAL
Le destin est une chose étrange et fascinante, vous ne trouvez pas ? Le passé, le présent et le futur de chaque être est tissé sur cette toile, autant ces actes que son comportement. Chaque toile est unique et prend le temps d’une vie d’homme pour en créer une, mais pour un être immortel comme moi, que veut dire une vie d’homme ? Enfin bref, trêve de bavardage et parlons de Pyrrhus Titans. Ah la famille Titans, un bel exemple de destinée qu’ils croyaient avoir changé d’eux même, mais en réalité c’était de mon fait. Qui suis-je ? Mon nom n’a pas d’importance, mais si vous voulez me donnez un nom alors se serait Destiny. Bref revenons à ce cher Pyrrhus et surtout sa psychologie.

Cet homme est relativement simple, comme beaucoup de gens d’ailleurs même si certain se font passer pour des êtres complexes, mais nous ne sommes pas là pour parler d’eux. Je vais maintenant commencer.

La première chose que l’on voit de lui et sa prestance majestueuse, rien qu’en le regardant, beaucoup de gens se sentent inférieurs devant la grandeur et la noblesse qu’il dégage. Quand je parle de grandeur, ce n’est pas qu’à cause de sa taille, mais de l’admiration et le respect qu’il suscite.

Quand on commence à le connaitre, nous découvrons que l’habit ne fait pas le moine. En le voyant, on s’attend à voir un bourrin froid ne pensant qu’à frapper tout ce qu’il se trouve devant lui, mais quelle erreur ! Dès que Pyrrhus ouvre la bouche, nous découvrons un homme calme, chaleureux, courtois et avec de bonnes manières. Oui, on peut dire du Lion qu’il est un gentleman, mais pas seulement !

Plus vous resterez à ces côtés et plus vous découvrirez d’autres traits comme sa générosité ou son hospitalité. En effet, Pyrrhus n’est pas une personne profitant de son rang social, il se présente plus comme un homme normal qu’un Chevalier sacré avec ces propres terres et même parfois aide pendant les récoltes. Oui, il est aussi humble. Quant à son hospitalité, ce n’est pas le dernier à accueillir un voyageur de passage pour la nuit, mais attention ! Le voyageur se doit de mettre la main à la pâte c’est un peu comme le principe de l’échange équivalant. En échange d’un toit et d’un lit pour la nuit, un repas et des histoires sont un minimum non ?

Pyrrhus est aussi un homme d’honneur et loyal. Loyal envers lui-même, envers le roi et envers sa famille. Il ne trahira jamais personne pour ne pas se déshonorer. Le Lion met un point d’honneur à ne pas outre passer ces principes moraux. Sans eux, serait-il devenu l’homme qu’il est actuellement ? Je ne pense pas. D’ailleurs avec cet honneur vient aussi un suivi de l’étiquette à la lettre. Révérence, vouvoiement et toute autre manière d’être devant les gens importants ou non, il les connait et les utilise tous les jours. L’étiquette, comme la politesse d’ailleurs. Un bonjour, un au revoir ou un merci n’ont jamais tué personne, Pyrrhus en est la preuve.

Le Lion a reçu ce surnom grâce à son courage exemplaire et son côté protecteur sans faille. Il se bat de toutes ces forces protégeant tous ceux dans le besoin, riche comme pauvre, inconnu comme membre de sa famille. Sa forte volonté lui permettra de tout mettre en œuvre dans cette optique. Comment ? Je ne vous ai pas parlé de sa volonté avant ? Et bien maintenant vous savez que Pyrrhus possède une forte volonté lui permettant d’avancer tous les jours et de surmonter les obstacles présents.

Son éducation martiale et son apprentissage en temps qu’écuyer lui permit d’améliorer son physique, mais aussi son intelligence qui lui permit de devenir un bon tacticien. C’était assez simple pour Pyrrhus qui était organisé et méthodique dans chaque action qu’il effectuait.

Comme toute personne, il a aussi des défauts. Tout d’abord, il est borné. Quelle personne têtue ! Une vraie tête de mule ! S’il a une idée à l’esprit, rien au monde ne pourra lui changer d’avis, enfin sauf peut-être sa femme ou sa fille. D’ailleurs, ces deux-là sont les choses les plus importantes de sa vie. Il les protège, les cajoles, leurs passent même tous leurs caprices ou presque. Pyrrhus ne peut rien leur refuser. C’est à la fois, sa fierté et sa faiblesse. Il est aussi un peu naïf, croyant toutes les histoires qu’on peut lui raconter, même les plus grosses ou bien s’émerveiller devant peu de choses. C’est d’ailleurs très drôle de voir ces réactions devant telle ou telle chose. Comme ces réactions face au second degré, le Lion ne le comprend pas non plus. Alors, le sarcasme et l’ironie lui passent souvent au-dessus de la tête et il ne sait même pas quand il en fait aussi. C’est assez drôle d’entendre ça.

Avec tout ça, vous devez penser que rien ne pourrait l’énerver, que Pyrrhus est une personne qui se fait facilement marcher sur les pieds et bien il n’en est rien ! En même temps avec son physique, peu de monde essayerait de le faire, mais si tant est qu’une personne le mettait en colère. Courez. Courez aussi loin que vous pouvez ! Une fois en colère, Pyrrhus devient une vraie bête sanguinaire, se déchainant avec sauvagerie sur quiconque se trouvant sur son passage. Ce n’est pas un berserker pour autant. Dans cet état, il reconnait quand même ces alliés et ces ennemis, mais beaucoup de personne l’ayant vu en colère ont eu la peur de leur vie.

En combat, Pyrrhus est très observateur, en effet, il lui suffit de quelques secondes pour comprendre le style de combat de ses adversaires, et ce, sans prendre de réels risques. L’habiliter d’analyse de Pyrrhus au combat est d’ailleurs quelque chose que ses ennemis, avant de disparaître à jamais, qualifient d’effrayant.

Voilà, je pense vous avoir tout dit sur sa psychologie, si vous voulez plus d’information à son sujet, n’hésitez pas je suis là pour ça.

DESCRIPTION PHYSIQUE
C’est à mon tour de vous parler de Pyrrhus, mais cette fois-ci de son physique. Mon nom ? Qu’est que ça peut faire ? Appelle-moi Blacksmith si ça te chante, j’ai forgé le corps de cet homme grâce à Destiny c’est vrai, mais l’un ne va pas sans l’autre n’est-ce pas ? De quoi ? Cette introduction vous dit quelque chose ? Bien sûr ! Elle ressemble à celle de ma sœur, qui vous a décrit sa psychologie. C’est elle qui me force à dire tout le temps ça. Bref, revenons à notre œuvre, Pyrrhus Titans.

Commençons par le début, cet homme mesure deux mètres dix, ce qui est très grand pour un humain, son poids est de cent-vingt kilos, mais attention ne vous y trompez pas, il n’a pas un seul gramme de graisse, seulement du muscle et d’ailleurs sa puissante musculature lui permet de porter d’incroyable charge et d’être particulièrement dangereux au corps à corps, sa spécialité. Sa peau est de couleur légèrement ambrée, comme si le Lion avait passé quelque temps au soleil, mais il n’en est rien, c’est un de mes chefs-d’œuvre cette couleur de peau.

Ensuite nous allons descendre sur le haut de sa tête, des cheveux de couleur roux sont relativement longs et coiffés, mais cette tignasse est tellement indomptable que des épis apparaissent un peu partout sur le dessus de son crâne. Seul reste parfaitement coiffée une franche cachant son front et se trouve à la limite de ses yeux. En parlant de ses yeux, ils sont de couleurs vert clair derrière des lunettes, qui ne sont là que pour lui permettre de se reposer les yeux et non pour un problème oculaire. Ces oreilles sont d’une forme tout à fait normale, mais sont relativement petites pour son gabarit. Son nez est un peu large, mais d’une taille propositionnelle au reste de son visage, un sourire se dessine assez facilement sur sa bouche fine et sans couleur particulière. Seulement, ce sourire peut paraitre très étrange voir faire peur à cause de ces deux canines inférieures sortant de sa bouche. Une petite particularité que je lui ai faite pour qu’on se souvienne de lui. Sur ces joues, des rouflaquettes remontant vers ces yeux ressemblent à la crinière d’un lion. Je vais finir par sa mâchoire carrée et puissante se terminant par un menton fier.

Passons maintenant à ces vêtements, ce que je peux vous dire c’est que sa garde-robe ne change pas vraiment. Il est toujours sur son 31, chaussures de ville, pantalon à pinces, chemise et gilet. Les trois quarts du temps de a même couleur blanc et noir, parfois le gilet est rouge foncé, mais c’est tout. On ne peut pas dire qu’il est le sens de la mode. Sans parler qu’être habiller comme ça et l’apanage des gentlemen.

Bien sûr, quand il part au combat, Pyrrhus porte une armure pour se protéger. Comprenant un torse, avec des épaulettes faites en plaque pour la mobilité de ces bras et des protèges genoux en plaque également. Elle est faite d’obsidienne, d’où cette couleur noir de jais. Pourquoi ne pas porter une armure complète me direz-vous ? Tout simplement pour ne pas le gêner dans sa mobilité en combat, quitte à recevoir des coups sévères. Sous son armure, le plus souvent, Pyrrhus porte un t-shirt à longue manche et un pantalon en cuir. Le tout et caché par une cape de voyage rouge foncé presque noir.

Bref, vous l’aurez compris Pyrrhus est fort, fier et puissant comme la démarche qu’il adopte. Un homme comme beaucoup de personnes rêverait de devenir.
HISTOIRE
Mon frère n’a pas été trop discourtois avec vous ? Parfois il peut être… Un peu bourru. Enfin bref ! Si vous êtes revenu à moi, c’est que vous avez envie dans savoir plus sur cet homme, non ? Très bien, je peux vous parler de son passé si vous voulez.

La famille Titans est ancienne, très ancienne même. D’après les histoires tournant autour de cette famille, elle aurait eu un rôle dans la création du royaume de Liones, mais à cette époque ils étaient de puissants guerriers et non des chevaliers sacrés, comme maintenant. Oui, on peut dire qu’ils sont loyaux envers le royaume et surtout le roi depuis le début. Enfin bref ! Maintenant que vous connaissez le plus important sur cette famille, on peut passer sur la vie de Pyrrhus.

Il naquit un beau jour de printemps, rien de bien particulier à dire sur ce jour. Pas d’orage grondant ni de tempête inondant la moitié du royaume, c’était un jour tout à fait normal. La seule chose remarquable à noter, c’est que certains bourgeons commençaient à faire des fleurs, mais c’est une chose normale pour le monde. L’année d’après, sa mère donna naissance à un autre garçon, Démétrios, et l’année suivante à une fille, Lanassa. Oui, on peut dire que ces parents voulaient rapidement une famille nombreuse pour perpétrer le sang de la famille Titans.

Ils eurent une enfance des plus simple et heureuse. La fratrie s’amusait et jouait sur les terres que le roi leur avait offertes il y a maintenant plusieurs générations. C’était un lieu ni riche ni pauvre, les gens y vivaient paisiblement et semblait aimer la famille Titans qui les protégeait. Le nom de ce lieu ? Idenal, même le nom n’a rien d’extraordinaire, mais le monde peut-être fabuleux sans faire dans le clinquant.

À l’âge de sept ans, comme le veut la tradition dans la famille Titans, Pyrrhus commença son apprentissage pour devenir chevalier. On le mit entre les mains d’un maitre d’armes qui devait lui apprendre le maniement de nombreuses armes et le combat au corps à corps. Bien sûr, vous l’avez sans doute deviné, mais l’année suivante et celle d’après, Lanassa et Démétrios le rejoignirent. Pendant cinq ans, tous les trois s’entrainèrent et petit à petit, ils choisirent leur arme de prédilection. Pyrrhus avec son gabarit et sa force physique choisit un ceste à la main gauche et un simple gant en cuir renforcé de métal sur les deux premières phalanges à la main droite. Quoi ? Vous voulez savoir ce qu’on choisit son frère et sa sœur ? Mais vous êtes curieux dit donc ! Bon, comme je suis de bonne humeur, je vais vous répondre. Lanassa a choisi le katana et Démétrios la lance. Voilà, maintenant, reprenons !

Une fois que Pyrrhus savait se battre avec une arme, il lui fallait maintenant apprendre la magie. C’est à l’âge de douze ans qu’il devint l’écuyer d’un chevalier sacré. Cette personne était sarcastique, nonchalante, autoritaire, mais avait un bon fond et savait appréciées les choses simples de la vie. Cette personne répondait au nom de Sophia. Avouez que vous vous attendiez un homme. Ne mentez pas, je le vois dans vos yeux ! Enfin bref.

Sophia et Pyrrhus voyagèrent dans le royaume de Liones permettant ainsi au jeune homme d’acquérir de l’expérience en combat réel et surtout lui apprendre la magie. Sans compter qu’elle n’aimait pas rester au même endroit très longtemps. Pendant huit ans, il suivit l’entrainement magique de Sophia et réussit enfin à devenir un chevalier sacré, mais c’était une époque difficile pour en devenir un. Deux ans auparavant, le grand chevalier sacré Zarathras fut assassiné par un groupe de puissant chevalier, les Seven Deadly Sins. Cette nouvelle fut un choc pour tous, comment avaient-ils pu faire une chose pareille ! Comment ? Vous voulez en savoir plus sur cet acte ? Curieux que vous êtes ! Si on vous donnait la connaissance ultime, le monde serait-il aussi magnifique ? Réfléchissez-y pendant que je continue mon histoire.

Heureusement, deux chevaliers sacrés prirent rapidement la tête des autres chevaliers et ainsi évita l’anarchie qui commençait a régné. Certains avaient même décidé de quitter l’ordre des chevaliers pour devenir des renégats. Personne ne sait pourquoi exactement, mais de plus en plus de partisans rejoignaient leurs rangs. D’ailleurs, Démétrios et son maitre se joignaient à cette rébellion sans que Pyrrhus et Lanassa ne comprennent pourquoi.

Devenu maintenant chevalier, Pyrrhus rentra à Idenal pour reprendre la place de protecteur de son père. Étant l’ainé de la famille, c’était son devoir et il l’acceptait avec plaisir. Pendant sept ans, Pyrrhus protégea son domaine avec courage des hordes de barbare ou bien de monstre pensant faire un bon diner dans le coin. Avec tout ça, le peuple qu’il protégeait lui donna un surnom, le Lion d’Idenal. Oui, ils ne se sont pas vraiment foulés. Tout ça à cause de son physique et de sa façon d’être. D’ailleurs, sa sœur l’aidait de temps en temps. Elle pouvait devenir chevalier sacrée, mais a préféré voyager un peu partout, comme Sophia. Etant la dernière de la famille, elle était libre de faire sa vie.

Un peu plus d’un an avant aujourd’hui. Pyrrhus reçut une visite inattendue, Démétrios était de retour à Idenal. Il était venu pour une raison simple, faire en sorte de rallier son grand frère et sa petite sœur à sa cause, celle des rebelles. Il leur raconta tout ce qu’il savait au sujet du soit disant putsch réalisé par les deux grands chevaliers sacrés, Dreyfus et Hendricksen.

Pour Pyrrhus, ça ne pouvait pas être possible. Les grands chevaliers sacrés étaient des personnes qui avaient réussi à remettre de l’unité dans le rang des chevaliers sacrés. On ne pouvait pas penser qu’ils auraient si peu d’honneur et voulait à ce point le contrôle du royaume. Le roi était souffrant, pas retenu de force. Tout ce que Démétrios lui avait dit ne pouvait être qu’un mensonge qu’on lui avait raconté. Être aussi têtu et aussi naïf, je me suis bien amusé à le faire comme ça. Vous ne trouvez pas ça drôle ?

Pyrrhus laissa Démétrios partir, c’était son frère après tout, ils n’avaient aucun contentieux entre eux. Hormis le fait qu’ils soient dans des camps différents. Comment ? Qu’a décidé Lanassa ? Eh bien, fidèle à elle-même elle préféra rester neutre.

Peu après cette entrevue, la vie retourna à son cours normal. De temps à autre, Pyrrhus recevait des nouvelles de la capitale et fut surpris par le nombre de nouveaux chevaliers sacrés qui entra au service d’Hendricksen en si peu de temps. Normalement, l’entrainement pour devenir chevaliers dure des années, il est éprouvant autant physiquement que mentalement et peu élu sont choisi. C’était un fait étrange, mais tout à fait normal dans la préparation de la guerre sainte à venir. En parlant de guerre, il y a peu, Pyrrhus reçut une missive de la capitale, lui ordonnant de venir là-bas pour préparer celle contre les Seven Deadly Sins. Le prévenant également de la disparition de la princesse Élisabeth.

Il n’avait pas le choix, Pyrrhus devait quitter son foyer, sa ville, mais pas sa famille qui partira avec lui. Il ne pourrait pas vivre sans sa femme et sa fille. Quoi ? Je ne vous ai pas parlez de ça ? Je croyais, bon et bien je vais faire ça rapidement alors. De toute façon, j’ai bientôt fini mon histoire.

Pyrrhus, qui devait avoir dans les dix-huit ans, était tombé amoureux d’une fille, Yelena, vivant dans une ville à l’est du royaume. Il l’avait sauvée d’un voleur pendant son entrainement avec Sophia, rien de bien méchant, mais ce geste avait suffi pour lier leur destin et quatre ans plus tard naquit la petite Galatia. Fin. Je vous avais dit que j’en parlerais rapidement et c’est le cas non ?

J’en étais où déjà ? À oui, Pyrrhus devait donc aller à la capitale pour attendre la suite des événements. Que ce soit la guerre contre les Seven Deadly Sins ou bien mater cette rébellion. Concernant cette dernière, Pyrrhus devait faire revenir son frère dans le droit chemin avant que commence leur affrontement. Mais pour savoir tout ça, il faudra attendre, car ce sont des faits qui vont se réaliser. Comment ça, c’est injuste ? Vous commencez un livre par la dernière page vous ? Non ? Et bien il vous faudra prendre votre mal en patience.

Donc voilà, c’est fini pour le moment. Sa vie est on ne peut plus simple, pas de vengeance à cause de la mort de sa femme, ou bien sans mort tragique de ces parents. Une vie simple, pour un homme qui l’est tout autant. Maintenant que mon histoire est finie, je vais vous renvoyez là où vous étiez et qui sait ? Peut-être qu’un jour, vous rencontrerez Pyrrhus ou un membre de sa famille. Adieu et bonne chance pour la suite. Il va vous en falloir.
Codé par Heine © Tout droits réservés

_________________
Pyrrhus écrit en #660000
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 169
Points Hawk : 462
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 22
Localisation : Au centre d'une folie angoissante.

Feuille de personnage
Rang: 5
Réputation: 500
Pièces d'or: 5 000

MessageSujet: Re: Pyrrhus Titans, la force au service du peuple et de son roi [Terminée]   Jeu 11 Juin - 20:20
Pyrrhus Titans

Bienvenue comme déjà dit sur la CB ! Ça fait plaisir de voir de vieilles têtes connues. ^^

Bon, concernant la présentation sinon. Un personnage tout-à-fait classique. C'est pas un personnage cliché à la DarkSasukeDu93 sans être foncièrement original non plus. Au niveau du style, un truc assez étrange avec le fait que le narrateur soit le "dieu" de l'univers de NNT, ou un truc du genre... Bon, on est d'accord que ces personnes n'existent pas réellement j'imagine xD Sinon ça va, là aussi on est dans du classiquo-classique !

Concernant l'orthographe & la qualité, on a quelques fautes, rien de bien méchants, ainsi que des petits problèmes de conjugaisons et des phrases mal tournées. Une relecture aurait surement corrigé tout ça. Et au niveau des longueurs, c'est pas mal.

Validé ! Et vu que tu commences dans une faction, 500 de réputation & 5 000 unités te sont offerts !
♦ Longueur : 130/150
♦ Orthographe : 130/200
♦ Originalité : 310/450
♦ Qualité : 130/200
♣ Total : 700/1000
Voir le profil de l'utilisateur http://nanatsu-rpg.forumactif.org
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» manivelle gauche pédalier FSA K FORCE
» Régulateur de "force" en panne....
» Service Client YAMAHA
» Ouverture de Bateau Service Aussonne
» [La Rochelle] Mise en service du BHNS "Illico"


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: